Nicoby, Tomine, vies parallèles

Si vous vous destinez au noble métier d’auteur de bande dessinée, un petit exercice qui nous est offert par les heureux hasards du calendrier éditorial : lire à la suite, La solitude du marathonien de la bande dessinée de l’américain Adrian Tomine (Cornelius – octobre 2020) et Mes quatre saisons de Nicoby (Dupuis – octobre 2020). Même vision distanciée (mais amoureuse) de la bande dessinée chez les deux auteurs, adeptes l’un comme l’autre de l’autodérision à haute dose.