BD pirate

Les héros ne meurent jamais, c’est bien connu. Ou ils ressuscitent. Créé en 1959, par Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon, Barbe-Rouge le pirate revient chez Dargaud après 16 ans d’absence (vaste est l’océan…). C’est désormais Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni qui sont à la barre pour les nouvelles aventures du renégat à la pilosité carminée. Le premier épisode s’appelle Pendu haut et court ! Laissez-moi vous dire qu’avec un tel titre notre pirate est dans de sales draps.

Et le winner est…

Lewis Trondheim et Hubert Chevillard sont nominés, dans la catégorie album international, aux Harvey Awards 2020, prix américain de la bande dessinée assez prestigieux, pour leur album Je vais rester (Stay en améringlish). On vous dit tout dès que l’on connaît les lauréats (y compris dans les autres catégories. On n’est pas que chauvin).

Vu à la radio

Anaïs Nin de Léonie Bischoff est la BD RTL du mois de septembre. Une biographie de l’écrivaine américaine (né en France tout de même !) connue pour ses journaux intimes, ses nouvelles érotiques et sa rencontre amoureuse avec Henry Miller. Chez Casterman, l’éditeur, ils disent même que c’est le roman graphique de l’année. Ah les éditeurs ! ça en fait toujours un peu beaucoup…

Tintin met sa couverture (aux enchères)

Nouvelle aventure du petit reporter en salle des ventes. Artcurial, mettra en vente le dessin de couverture envisagé pour l’album Tintin et le Lotus bleu de 1936. À l’époque la gouache sera refusée par l’éditeur (trop de couleurs !). Hergé l’offrira finalement au fils Casterman. Beau cadeau puisque l’œuvre est estimée à plus de 2 millions d’euros. Premier coup de marteau (attention au vase de Chine) le 21 novembre à Paris.