Cestac sans le bac

Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne !), c’est le nom du dernier album (chez Dargaud) de Florence Cestac. On découvrira que la famille Cestac n’est pas aussi formidable que ça, mais c’est le cas de toutes les familles (et je ne dis pas ça pour vous maman et papa…). Mais heureusement que pour Florence Cestac, il y a eu la BD, comme elle le raconte à l’AFP : « Mes cahiers étaient constellés de dessins. Physiquement j’étais là dans la classe, mais j’avais la tête ailleurs, en dessinant des histoires. Dieu merci, j’ai pu rentrer aux Beaux-Arts parce qu’il n’y avait pas besoin du bac à l’époque et j’ai eu le concours. Là, la vie s’est éclairée. »